Tout savoir sur l’embauche des salariés saisonniers

Qu’est ce que le travail saisonnier ?

Il se caractérise par l’exécution de tâches appelées à se répéter chaque année, à date à peu près fixe, en fonction des saisons (exemple : récoltes ; cueillette, …) ou des modes de vie collectifs (exemple : le tourisme).

Cette variation d’activité doit être indépendante de votre volonté d’employeur.

Il permet la conclusion d’un contrat à durée déterminée dit saisonnier.

Quels sont les secteurs d’activités concernés ?

Tous les secteurs d’activité peuvent être touchés par le travail saisonnier à condition de justifier d’une variation d’activité régulière, prévisible et cyclique, c’est le cas des restaurants qui ont plus de réservation l’été par exemple.

Nous le retrouvons toutefois plus particulièrement dans certains secteurs comme le tourisme, l’hôtellerie restauration (HCR) ou encore les secteurs agricoles, viticoles et conchylicoles.

Quels sont les particularités du CDD saisonnier ?

  • Il ne peut durer que 8 mois maximum par an et peut être conclu à temps plein ou à temps partiel. Attention, certaines conventions collectives peuvent prévoir d’autres durées maximales mais également des durées minimales : c’est par exemple le cas du HCR qui prévoit une durée minimale d’1 mois et une durée maximale de 9 mois.
  • Également, le contrat saisonnier peut être à terme précis (de date à date) ou imprécis (une date d’embauche mais pas de date de fin de de contrat), dans ce dernier cas, il faudra indiquer une durée minimale de travail (exemple : 1 mois minimum).
  • Le contrat peut comporter une clause prévoyant sa reconduction d’une saison à l’autre, si vous faites partie des secteurs d’activités concernés.
  • En cas de succession de contrats avec un même salarié, la durée de chaque contrat est prise en compte dans le calcul de l’ancienneté du salarié. Notamment, si un salarié réalise 3 saisons de 4 mois chez vous, il aura une ancienneté de 12 mois.
  • Le délai de carence n’est pas applicable entre deux contrats saisonniers, c’est le délai pendant lequel, il n'est pas possible d'avoir recours à un nouveau CDD sur le même poste, avec le même salarié ou un autre salarié, avant un délai minimal.
  • Vos saisonniers sont payés aux heures réellement effectuées et ne sont donc pas mensualisés.
  • Enfin, la prime de précarité n’est pas due à la fin du contrat, sauf accord ou disposition conventionnelle contraire.


Tout savoir sur l’embauche des salariés saisonniers


modifié : 06/04/2024
Publié : 16/04/2024



  • Rechercher dans les blogs

Social : les plus lus depuis avril 2024