Réponse au grand débat national



Le 25 avril dernier, Emmanuel MACRON faisait de nombreuses annonces. Parmi, certaines ont plus retenu notre attention.

Retraite :

La dernière réforme des retraites a porté l’âge légal de départ en retraite à 62 ans pour la génération 1955 et les suivantes.

En parallèle, la durée de cotisations a été travaillée pour l’augmenter de 1 trimestre tous les 3 ans. Ainsi est prévue une durée de cotisation de 172 trimestres (43 ans de cotisations) pour les personnes nées à partir de 1972.

Comme promis durant sa campagne, le Président Macron ne souhaite pas repousser l’âge légal du départ à la retraite, mais rallonger la durée de cotisation : ce qui à terme devrait se traduire par un départ plus tardif.

Reste à connaître la date de prise d’effet de cette mesure annoncée.

Impôt sur le revenu

Une baisse d’impôt annoncée pour 95 % des foyers. Les premières tranches en bénéficieront et le taux de prélèvement au 1er janvier 2020 devrait être modifié en conséquence.

Pensions de retraite

Indexation de retraites sur le taux d’inflation

Bien qu’insuffisante, cette indexation aurait le mérite de compenser le quasi-gel des valeurs depuis plus de 5 ans. Elle ne concernerait que les retraités avec des pensions inférieures à 2 000 € mensuels.

2000 € de retraite, ou 2000 € de revenu fiscal de référence ?

Revalorisation des petites retraites

Ramener les petites retraites à 1 000 € / mois concernerait bon nombre d’artisans, de commerçants et d’exploitants agricoles. Cependant il n’a pas été précisé les modalités d’application et la prise d’effet de cette mesure.

La suppression des niches fiscales des entreprises

La suppression de certains crédits d’impôt réservés aux entreprises est envisagée pour financer la baisse de l’impôt sur le revenu. De quoi s’agit-il ?

  • Le crédit d’impôt apprentissage
  • Le crédit d’impôt pour la reprise d’une entreprise par ses salariés
  • L’exonération des entreprises implantées en zone ZFU et ZRR
  • Le crédit d’impôt pour la formation des chefs d’entreprise
  • Le crédit d’impôt intéressement
  • Certains taux de TVA
  • Le crédit d’impôt recherche
  • Etc….

Réforme de l’assurance chômage

  • Revoir le calcul des allocations pour éviter l’effet d’Aubaine
  • Instaurer une dégressivité des allocations pour les hauts revenus après quelques mois d’inscription
  • Instaurer un bonus-malus pour les employeurs sur les cotisations patronales pour réduire le recours aux contrats courts.


Tags : grand débat nationnal