Réductions et crédits d’impôt : Renoncer ou diminuer l’avance de janvier 2020



Réductions et crédits d’impôt : vous avez jusqu’au 5 décembre pour renoncer ou diminuer l’avance de janvier 2020

Six réductions ou crédits d’impôt donnent droit au versement d’une avance égale à 60% de leur montant :

  • l’emploi d’un salarié à domicile ;
  • la garde d’enfants de moins de six ans ;
  • l’hébergement en EPHAD ;
  • l’investissement locatif (dispositifs Pinel, Duflot, Scellier, Censi-Bouvard) ;
  • les dons ;
  • le versement de cotisations syndicales.

Vous avez jusqu’au 5 décembre 2019 pour renoncer ou diminuer cette avance qui vous sera versée en janvier 2020.

Pourquoi renoncer ou diminuer l’avance de 60% ?

L’avance de 60% versée en janvier 2020 est calculée sur le montant des crédits et réductions d’impôt dont vous avez bénéficié en 2018.

Or, le montant des crédits et réductions d’impôt auquel vous avez droit en 2019 ne correspond pas nécessairement à celui de 2018. Ainsi, si vos dépenses ont diminué ou n’existent plus en 2019, vous devrez rembourser tout ou partie de l’avance qui vous aura été versée en septembre 2020.

Par exemple, en 2018, vous avez déclaré 4 000 € de dépenses au titre de l’emploi d’un salarié à domicile, ce qui vous a donné droit à un crédit d’impôt de 2 000 €. En janvier 2020, l’avance versée sera donc de 1 200 € (2 000 € x 60%). Or, en 2019, vous ne déclarez plus que 1 500 € de dépenses, donnant droit à un crédit d’impôt de 750 €. En septembre 2020, il faudra donc rembourser la somme de 450 € (1 200 € – 750 €).

Pour éviter le remboursement de tout ou partie de l’avance, l’administration fiscale a donc prévu la possibilité de renoncer au versement de l’avance ou d’en diminuer le montant.

Comment faire pour renoncer ou diminuer l’avance de 60% ?

Il suffit de vous rendre dans votre espace personnel sur le site impots.gouv.fr. Dans la rubrique « Gérer mon prélèvement à la source », cliquez sur le bouton « Gérer votre avance de réductions et crédits d’impôt ».

Vous avez trois possibilités :

  • Conserver votre avance ;
  • Renoncer à votre avance ;
  • Modifier (à la baisse) votre avance : dans ce cas, il faut indiquer le montant de vos réductions et crédits d’impôt estimé au titre de 2019. L’administration recalcule ainsi le montant de l’avance à verser en 2020.

la modulation de l’avance pour 2020 n’est possible que jusqu’au 5 décembre inclus.

Seul inconvénient de ce nouveau dispositif : si vous bénéficiez d’une réduction ou d’un crédit d’impôt ouvrant droit à l’avance de 60% pour la première fois en 2019, il ne sera pas possible de bénéficier de l’avance de 60% en janvier 2020. Il faudra donc attendre l’été 2020 pour bénéficier de l’avantage fiscal qui vous est dû.


Tags : avance de 60%, supprimer l'avance, moduler l'avance, acompte de 60%