Le Plan Prévisionnel de Fumure (PPF), c’est maintenant et jusqu’au 15 avril au plus tard

La Directive Nitrates impose chaque année la réalisation d’un Plan Prévisionnel de Fumure (PPF) pour toutes les parcelles agricoles situées en zone vulnérable. La Directive Nitrates encadre l'épandage des engrais azotés afin de diminuer la concentration des nitrates dans les eaux. Dans les départements de l'ex-Poitou-Charentes , cette réglementation concerne presque tous les exploitants.

Qu’est-ce que le PPF ?

Le Plan Prévisionnel de Fumure (PPF) est un des documents obligatoires lorsque l’on se situe dans une Zone Vulnérable aux Nitrates (ZVR). La majeure partie du territoire de l'ex-Poitou-Charentes est concernée. Pour savoir si vos parcelles sont situées en ZVR, vous pouvez consulter la carte en ligne .

Le PPF doit être réalisé avant le 15 avril de chaque année.

En cas de contrôle, vous devez être en mesure de présenter.

  • Le PPF
  • Le cahier d’enregistrement des pratiques (azote)
  • Et le registre phytosanitaire

Ces documents doivent être conservés pendant 5 ans.

Pour vous accompagner dans cette démarche, le CGO dispose d’une équipe de conseillers agro-environnement spécialisés. Grâce à l’outil en ligne SMAG FARMER©, ils vous garantissent un PPF conforme à la réglementation en cas de contrôle.

Pour nos adhérents ayant choisi d’utiliser la plateforme SMAG comme logiciel de traçabilité au travers de notre offre « Pack SMAG », nos conseillers agro-environnement intègrent le PPF dans le suivi global de votre exploitation. C’est alors un rendez-vous étape au cours de la campagne culturale.

Vous ne réalisez pas votre PPF avec le CGO, ne vous inquiétez pas, nous nous occupons de tous. Si vous le souhaitez, les conseillers agro-environnement organiseront un rendez-vous conseil pour construire ensemble votre PPF.

À l'issue, vous obtenez un PPF rédigé répondant aux exigences réglementaires, vous assurant à la fois conformité, optimisation et économies sur vos intrants.

echantillon pour analyse de terre

Quand le réaliser ?

A réaliser dès le début du bilan, c’est-à-dire lors du semis des cultures de printemps ou de la sortie des cultures d’hiver. Ce dernier doit être réalisé avant le premier apport d’azote en sortie d’hiver ou avant le second apport en cas d’apport fractionné. La date butoir étant le 15 avril de chaque année.

Quelle est son utilité ?

Au-delà de l’obligation légale, le PPF est un outil important pour ajuster la fertilisation azotée de manière précise sur votre exploitation. Le PPF prenant en compte les précédents culturaux à la parcelle, Il permet d’ajuster en fonction des reliquats azotés de la campagne précédente votre prévisionnel de fumure.

En calculant les besoins d’azote à la parcelle, vous pouvez optimiser votre fumure.

  • Protéger l’environnement et la qualité de l’eau dans son secteur. En ajustant les doses d'azote, on pense à l’environnement et à la qualité de l'eau. Les rejets directs ou indirects de nitrates sont fortement susceptibles de provoquer une pollution des eaux dans les zones vulnérables aux nitrates. Cette dernière entraîne une diminution de la qualité des milieux aquatiques, mais aussi de l’approvisionnement en eau potable.
  • Économiser sur votre fertilisation en ajustant les doses en fonction du besoin de vos parcelles et éviter le gaspillage de vos engrais azotés là où il y a moins de besoins.
  • Maximiser le potentiel de chaque parcelle en apportant la dose nécessaire à la culture implantée et s’assurer de ne pas être en déficit azoté.

En complément, les exploitants agricoles doivent également :

  • Respecter les périodes d’interdiction d'épandage propres aux zones vulnérables et aux types de fertilisants
  • Mettre en place une couverture des sols en inter-cultures (CIPAN ou pratiques équivalentes)
  • Faire établir une analyse de sol tous les ans sur au moins une de leurs parcelles.

Le CGO vous accompagne dans la mise en place de ces stratégies en vue de répondre aux exigences réglementaires.

Vous prévoyez de faire votre déclaration PAC avec le CGO ? Vous bénéficierez en plus d’un tarif préférentiel sur l'établissement de votre PPF.



Le Plan Prévisionnel de Fumure (PPF), c’est maintenant et jusqu’au 15 avril au plus tard


modifié : 16/02/2024
Publié : 15/02/2024



  • Rechercher dans les blogs

Environnement : les plus lus depuis avril 2024