Prélèvement à la source

Partager cet article avec vos amis


Comprendre le prélèvement à la source à compter de 2019

Applicable à compter du 1er janvier 2019, le prélèvement à la source vise à supprimer le décalage d’un an existant entre la perception des revenus et le paiement de l’impôt sur ces revenus. Il n’en modifie pas les règles de calcul mais permet d’adapter son paiement à la situation réelle du contribuable durant l’année (variation de revenus, évènements de vie).

Il concerne aussi bien lessalariés, les indépendants, les personnes sans emploi, les retraités que les bailleurs puisqu’il s’applique sur les traitements et salaires, les pensions, les rentes, les revenus de remplacement, les BIC, les BA, les BNC, les revenus des dirigeants d’entreprises et les revenus fonciers.Selon la nature du revenu, il prendra la forme d’une retenue à la source ou d’un acompte.

Comment marche le prélèvement à la source ?

Comment sera calculé l’impôt sur les revenus 2018 ? Qu’est-ce que l’année blanche ?

Afin d’éviter un double prélèvement de l’impôt en 2019, l’impôt dû sur les revenus non exceptionnels perçus en 2018 sera annulé par le biais d’un crédit d’impôt spécifique, le Crédit d’Impôt de Modernisation du Recouvrement, dit CIMR, qui sera calculé automatiquement par l’administration.

En revanche, les revenus exceptionnels et les revenus exclus du prélèvement à la source perçus en 2018 seront bien imposés en 2019 au titre de l’impôt sur les revenus 2018 dans les conditions habituelles. L’année 2018 ne constituera donc pas une « année blanche » pour tous les contribuables.

2018, année de transition pour le prélèvement à la source