Signalétique Site

COVID-19 : Indemnisation de l'activité partielle à compter du 1er juin 2021

L’allocation versée à l’employeur baisse progressivement à partir du 1er juin 2021, sauf pour certains secteurs protégés.

L’indemnité versée au salarié baisse à compter du 1er juillet.

Les modalités d’indemnisation de l’activité partielle sont modifiées de la façon suivante.

Indemnisation de l’activité partielle

(En pourcentage de la rémunération brute du salarié -base congés payés au maintien)

  Mai Juin Juil. Août Sept. Oct.
Droit commun

Salarié : 70%

Employeur : 60%

Salarié : 70%

Employeur : 52%

Salarié : 60%

Employeur : 36%

Secteurs les plus touchés et connexes* (annexe 1 et 2 du décret 2020-810du 29 juin 2020)

Salarié : 70%

Employeur : 70%

Salarié : 70%

Employeur : 60%

Salarié : 70%

Employeur : 52%

Salarié : 60%

Employeur : 36%

Secteurs les plus touchés* et connexes* justifiant d'une très forte baisse du CA

Salarié : 70%

Employeur : 70%

Fermeture au public totale ou partielle
Zone de chalandise d’une station de ski*
Territoire visé par des restrictions d’activité économique et de circulation des personnes*
* Sous condition de baisse de chiffre d’affaires

Les secteurs les plus touchés (HCR, tourisme, etc.), ainsi que les secteurs connexes ne subiront pas de baisse jusqu’au mois d’octobre inclus à condition de justifier d’une très forte baisse de chiffres d’affaires d’au moins 80 %.

Le plafonnement de l’indemnité nette versée au salarié à sa rémunération nette horaire habituelle s’applique au 1er juillet 2021 (au lieu du 1er juin 2021).

En cas d’APLD, le taux horaire minimal de l’allocation versée à l’employeur est fixé à 8.11 €.



COVID-19 : Indemnisation de l'activité partielle à compter du 1er juin 2021


modifié : 02/06/2021
Publié : 02/06/2021



  • Rechercher dans les blogs

Thématiques blog