Signalétique Site

Viticulture : la filière Cognac ajuste ses besoins

La crise sanitaire liée au Covid a entrainé un recul des expéditions de Cognac. Sur l’année mobile à fin juin 2020, la filière constate une baisse des expéditions de 11.4 % en volume par rapport à l’année mobile précédente (juillet 2018 à juin 2019).

Dans ce contexte si particulier, la filière Cognac ajuste ses besoins. Pour ce faire, elle s’appuie sur l’outil mis en place depuis quelques années : le business plan.

Rendement 2020

La filière estime le besoin en production à 860 0222 hl AP pour la récolte 2020. Soit une diminution de 9.5 % par rapport aux prévisions d’avant crise.

Le rendement estimatif s’élève à 12.04 hl AP/ha.

Il ne s’agit bien là que d’une estimation. Le rendement définitif sera recalculé courant août à partir des estimations de récoltes effectuées par la station viticole du BNIC. Il devra ensuite être validé par le BNIC, l’ODG et l’INAO.

Autorisations plantations nouvelles 2021

Les besoins en plantations nouvelles pour 2021 ont également été revus à la baisse du fait de la crise sanitaire.

Le contingent a été recalculé à 2 306 hectares soit une diminution de 30 % par rapport aux prévisions d’avant le contexte Covid. La prévision intègre à la fois la baisse des expéditions liées à la crise sanitaire mais également un scénario de rebond à moyen terme.

Là encore, il ne s’agit que d’une estimation. La filière Cognac devra effectuer une demande officielle et la justifier auprès de différentes instances, notamment FranceAgriMer et l’INAO. Le contingent définitif ne devrait être connu qu’à l’automne.


Tags : rendement viticole, autorisation de plantation, viticulture, BNIC, ODG, INAO



Viticulture : la filière Cognac ajuste ses besoins


Tags : rendement viticole, autorisation de plantation, viticulture, BNIC, ODG, INAO

modifié : 21/07/2020
Publié : 21/07/2020



  • Rechercher dans les blogs

Thématiques blog