Service social du CGO : le boom


Partager cet article avec vos amis


Mais aussi des services d’accompagnement face aux aléas de la gestion des salariés, pilotés par des Conseillers en Droit Social.

Ces activités ont un développement marqué par une forte croissance.

De 2010 à 2016, la production de bulletins de salaires connait une augmentation de près de 56%, passant de 29900 unités à 46600 bulletins.

Il est à noter que la production de bulletins pour les entreprises du secteur des artisans et commerçants a quasiment doublé.

Conscient des exigences de cette forte demande, le CGO a fait évoluer ses moyens et ses méthodes afin d’apporter un service de qualité.

Des moyens humains et matériels importants ont été mobilisés.

En 6 ans les effectifs du service sont passés de 12 à 20 Techniciens. Bien entendu cela a nécessité des moyens accrus en locaux, moyens informatiques, formations…

Ces évolutions ont connu des étapes marquantes :

  • amélioration de la fiabilité de la production des bulletins en migrant sur un logiciel de traitement de la paie unique, moderne et performant
  • organisation en portefeuille permettant à chaque adhérent d’avoir son gestionnaire de paie
  • organisation d’un interlocuteur unique, avec des gestionnaires polyvalents, pour les adhérents ayant un dossier en secteur agricole et un dossier en secteur commerçant, par exemple
  • orientation vers la dématérialisation des paies et des déclarations, et notamment systématisation des traitements en DUCS et N4DS
  • renforcement de l’équipe de Conseillers en droit social
  • organisation d’une rencontre systématique avec un Conseiller à l’occasion de l’adhésion au service paie, pour faire le point de la situation et présenter l’offre du CGO
  • passage réussi en DSN, phase 2 depuis juillet 2016, puis généralisation de la phase 3 en janvier 2017.

D’autres étapes sont en cours de préparation :

  • pré-saisie des variables de paie via l’espace adhérent sur le portail du CGO,
  • dépôt des bulletins de salaires en coffre-fort numérique pour permettre leur archivage et un accès permanent via le Compte personnel d’Activité (CPA),
  • mise en place sur les bulletins de salaire des éléments permettant la retenue d’impôt à la source…

Tout cela montre bien que le social sera un domaine de plus en plus complexe à gérer ; les nécessités réglementaires deviennent contraignantes et viennent s’ajouter aux exigences de rapidité et de précision.

Mais plus encore, tout ceci reflète une autre réalité. Le social n’est pas une science exacte. Résultante de luttes et d’intérêts divergents, de politiques et d’intérêts financiers, les règles du social sont aussi soumises à des interprétations fluctuantes émises par de nombreux acteurs.

Que ce soit auprès des caisses sociales, que ce soit auprès des salariés, que ce soit auprès des tribunaux, le chef d’entreprise a souvent le sentiment d’être présumé coupable.

Se protéger de l’arbitraire ou de la loi du plus fort, ceci explique aussi la tendance croissante des entreprises à être accompagnées par des professionnels expérimentés.  


Tags : service social, bulletins de salaires, suivi social, gestionnaires de paye, cotisations

  • Auteur(s)


  • Jean Noel Marcaggi
    Responsable du Pôle Social


Pour tout contact ...


Service Social Salariés
Sophie Lafon
Tel : 05.46.93.86.00
Fax : 05.46.93.86.01
soclia@cgocean.com
Paye Agricole
Sophie Lafon
Tel : 05.46.93.86.00
Fax : 05.46.93.86.01
social@cgocean.com
Paye Conchylicole
Sophie Lafon
Tel : 05-46-85-80-00
Fax : 05-46-85-80-01
social@cgocean.com
Interventions Service Social Salariés
social@cgocean.com