Quand partir en retraite



Régime général et régime MSA, quand partir en retraite ?

L’Age de départ en retraite

Depuis le réforme FILLON en 2013, la durée de cotisations et l’âge de liquidation de la retraite ne cessent d’évoluer : pas facile de s’y retrouver. Pour ceux et celle qui sont nés à partir de 1955, les choses se stabilisent, l’âge légal est fixé à 62 ans et la durée de cotisations n’augmente plus que d’un trimestre tous les trois ans. L’âge du taux plein est toujours fixé 5 ans plus tard, à 67 ans.

Année de naissance Age légal Durée d’assurance
1956 et 1957 62 ans 166 T
1958 1959 1960 62 ans 167 T
1961 1962 1963 62 ans 168 T soit 42 ans
1964 1965 1966 62 ans 169 T
1967 1968 1969 62 ans 170 T
1970 1971 1972 62 ans 171 T
A partir de 1973 62 ans 172 T soit 43 ans

L’âge légal signifie que vous pouvez demander votre retraite. Si vous totalisez le nombre de trimestres demandés, vous partirez à taux plein, Si votre carrière est incomplète, vous serez pénalisé par un taux de décote et vous n’aurez pas accès à la revalorisation.

Il est donc nécessaire de faire le point sur votre carrière bien avant votre projet de liquidation pour retrouver toutes vos années de cotisations, et si besoin de vous préparer à prolonger votre activité.

Le départ pour carrière longue

Prétendre à sa pension 2 ans plus tôt mais avec quelques conditions :

  • Justifier du même nombre de trimestres mais tous doivent être cotisés. Sont exclus les trimestres pour enfants, les trimestres pour maladie et de chômage au-delà de 4
  • Justifier de 5 trimestres l’année de ses 20 ans ou de 4 pour ceux qui sont nés en fin d’année ou qui ont commencé leur carrière par un statut de non-salarié agricole.

La demande de retraite ne peut se faire que lorsque la caisse de votre dernier régime de cotisations a délivré « une attestation de départ pour carrière longue »

Le calcul de la retraite

Il y a toujours 2 calculs, celui de la retraite de base et celui de la retraite complémentaire.

  • Dans tous les régimes, la retraite complémentaire consiste à multiplier un nombre de points par la valeur au moment de la prise de retraite. Le montant de la pension évoluera avec la valeur du point.
  • La retraite de base est propre à chaque régime.

Pour les salariés du régime général, du régime agricole et pour les artisans et commerçants, sont retenues les 25 meilleures années dans le calcul de la pension. Avec une carrière complète, la pension représente 50% de cette moyenne.

Pour les professions libérales, la retraite de base se traduit par des points. Le nombre de points dépend de la cotisation, donc du revenu déclaré chaque année.

Pour les non-salariés agricoles la retraite de base se compose de la retraite forfaitaire et de la retraite proportionnelle traduite en points selon le niveau du revenu.

Cette retraite de base sera majorée pour le père et la mère qui ont élevés 3 enfants et plus

Cotiser au-delà de l’âge légal

A 62 ans, bien que votre nombre de trimestres soit largement supérieur à ce qui est demandé, vous n’en serez pas récompensé. Pour une surcote, seuls sont retenus les trimestres cotisés après l’âge légal (62 ans). Un taux de 1,25 % par trimestre cotisé (5% / an) au-delà des 62 ans, est appliqué sur le montant de la pension de base.

Qu’est-ce que l’âge du taux plein ?

C’est l’âge où, bien que votre carrière soit incomplète, aucune décote n’est appliquée et la pension peut être réévaluée. L’important est de ne déclencher qu’à 67 ans, mais pas de cotiser jusqu’à 67 ans.

Le cumul emploi retraite

Il est possible de percevoir un salaire, donc de cotiser après avoir liquider ses pensions de retraite. Depuis 2015, les cotisations versées ne sont plus génératrices de nouveaux droits.

Pour une retraite liquidée à l’âge légal et avec un taux plein :

Il n’y a aucune limite de salaire ou de revenu chez les artisans et les commerçants. Le salarié peut reprendre une activité chez le même employeur dès le lendemain. Les exploitants agricoles peuvent maintenir une activité hors sol, de paysagiste ou de travaux agricoles. Ils peuvent aussi adopter le statut de collaborateur ou d’aide familial sous certaines conditions.

Pour ceux qui partent avant 62 ans ou avec une carrière incomplète :

Le cumul emploi retraite est plafonné. Respect d’un délai de 6 mois pour reprendre une activité salariée chez le même employeur. Limite du revenu à 19 866 € en 2018 pour les artisans et les commerçants (39 732 € pour les activités exercées en ZRR). Impossible de reprendre une activité de non-salarié agricole pour les exploitants agricoles


Tags : retraité, retraite