29
mars
Embaucher, c'est maintenant

Embaucher, c'est maintenant...

Les prévisions des économistes sont particulièrement sombres concernant l’avenir des emplois salariés.

47% des emplois seraient voués à disparaitre dans les 20 prochaines années.

Le constat est sans appel, les entreprises innovantes du numérique mettent au point des robots, des logiciels, des applications, toujours plus performants et intelligents. Ces systèmes détruisent en masse les emplois actuels alors même que les entreprises du numérique créent en fait peu d’emplois. Ils contribuent aussi au développement l’économie collaborative peu porteuse d’emplois.

Le phénomène se généralise et après avoir touché les domaines répétitifs et mécaniques, les robots intelligents s’attaquent désormais aux tâches intellectuelles. Banques et assurances en ligne, commerces en ligne, juristes, comptables, journalistes…. partout les robots font mieux, plus vite et moins cher.

Un document très détaillé du Ministère du travail recense la population active par secteur et par métiers et des extrapolations sont en cours pour mesurer l’importance des destructions d’emplois. 3 millions d’emplois perdus d’ici à 2025 dans une hypothèse optimiste, 11 millions dans un schéma pessimiste.

Le Gouvernement a engagé des réflexions sur le devenir de l’emploi salarié : réforme du Code du travail, réforme de la fiscalité, création d’un revenu universel… Mais en attendant,  il faut parer au plus pressé, et notamment  freiner l’infernale ascension de la courbe du chômage.

Un énième plan pour l’emploi vient donc d’être mis en route, visant à stimuler l’embauche en 2016. Ce plan s’ajoute à des mesures déjà existantes ou des mesures prolongées. Il arrive même que les avantages se cumulent.

Il est donc aujourd’hui intéressant de revenir sur les principales mesures en vigueur et qu’il serait dommage de négliger à l’occasion d’une embauche.

 

Les nouvelles mesures :

L’aide à l’embauche dans les PME

Votre entreprise a moins de 250 salariés et vous effectuez une embauche entre le 18 janvier 2016 et le 31 décembre 2016.

Votre salarié sera en CDI ou en CDD de 6 mois ou plus, ou encore en contrat de professionnalisation de 6 mois ou plus.

La rémunération de votre salarié sera inférieure ou égale à 1906,60 euros (1,3 fois le smic) pour un temps complet.

Vous bénéficiez d’une aide à l’embauche de 4000 euros sur 2 ans, versée à raison de 500 euros par trimestre.

Cette aide est par ailleurs cumulable avec d’autre dispositifs d’aide (ACCRE, CICE, CAE/CUI, contrat de génération…)

L’aide à l’embauche d’un premier salarié

Il s’agit là de la reconduction, jusqu’au 31 décembre 2016, en vue de favoriser le recrutement d’un salarié.

Vous n’avez pas de salarié ou vous n’en avez plus depuis 12 mois.

Vous recrutez en CDI ou en CDD de 6 mois ou plus, ou bien en contrat de professionnalisation de de 6 mois ou plus et quel que soit le montant de la rémunération.

Vous bénéficiez d’une aide de 4000 euros sur 2 ans , versée à raison de 500 euros par trimestre.

La transformation du CICE en réduction de charges

Jusqu’à présent les salaires bruts versés jusqu’à hauteur de 2,5 smic (3666,62 euros pour un temps complet) génèrent un crédit d’impôt de 6 %.

Le Président de la République a indiqué sa volonté de transformer cette aide fiscale en réduction de charges. L’avantage serait de pérenniser cet acquis pour les entreprises et de plus permettrait d’en avoir le bénéfice immédiatement.

Les anciennes mesures toujours en vigueur

Les Contrats d’apprentissage, outre leurs avantages spécifiques,  bénéficient d’aides à l’embauche. Une aide de l’Etat est versée aux petites entreprises de moins de 11 salariés pour le recrutement d’un apprenti mineur. Le montant est de 1100 euros par trimestre, soit 4400 euros pour la première année du contrat.

Ces contrats bénéficient de l’aide Régionale d’un minimum de 1000 euros par année d’apprentissage.                                                                                                                   

Les conventions de CUI-CIE dont le montant de l’aide est modulé par arrêté préfectoral. Actuellement, par exemple, l’aide correspond à 35% de la valeur du smic en Poitou-Charentes, soit 513,27 euros par mois pour un temps complet.

Cette aide peut être versée pour une durée allant jusqu’à 24 mois, voire même être prolongée quand le contrat concerne un salarié âgé de 50 ans et plus.

Le CIE-Starter en direction des jeunes de moins de 30 ans dont  l’aide correspond à 45% de la valeur du smic, soit 659,99 euros par mois et pour une durée de 6 mois.

Le contrat de génération, qui permet de bénéficier d’une aide de 4000 euros à l’occasion du recrutement d’un jeune de moins de 26 ans tout en maintenant dans l’emploi un sénior de plus de 57 ans, qui sera amené à le tutorer.

Cette aide est portée à 8000 euros lorsqu’il y a recrutement simultané d’un jeune et d’un sénior.

Ajoutons à tous ces dispositifs l’existence de mesures ponctuelles ou particulières, mais qui ne sont pas à négliger :

L’aide Régionale au recrutement du premier salarié dans les entreprises artisanales

Cette aide spécifique à la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes concerne les entreprises artisanales sans salarié, qui recrutent pour la première fois une personne de 18 à 62 ans domiciliée sur le territoire de la Région. Son montant est forfaitairement de 3000 euros et il est versé en 2 acomptes, le premier à la production du contrat de travail et le second au vu des bulletins de salaire.

L’aide à l’insertion professionnelle (AIP)

Cette aide est destinée à favoriser le recrutement de travailleurs handicapés de plus de 45 ans en CDI ou en CDD de plus de 12 mois. Son montant est de 4000 euros pour un temps complet.

D’autres aides conséquentes sont spécifiquement déclinées pour favoriser le recrutement de travailleurs handicapés :

  • Aide aux contrats de professionnalisation pouvant aller jusqu’à 7500 euros.
  • Aide au contrat d’apprentissage s’élevant jusqu’à 9000 euros
  • Aide aux emplois d’avenir (6900 euros la première année et 3400 euros la seconde année).

Nécessités économiques d’un côté, contexte électoral d’un autre coté, l’année 2016 est probablement l’année la plus faste en opportunités d’aides à l’embauche.

Alors si vous avez des projets, avant toutes choses contactez le service social du CGO ; ses spécialistes vous accompagneront pour optimiser vos recrutements.

  • Auteur(s)


  • Jean Noel Marcaggi
    Responsable du Pôle Social


Pour tout contact ...


Gestion de la main d'oeuvre
Le service social salarié
Sophie Lafon
Paye Agricole
agripaye@cgocean.com

Embaucher, c'est maintenant...


Auteur
  • Jean Noel Marcaggi
    Responsable du Pôle Social

  • Partager

  Partager cette information


Infos techniques

Tags : aides à l'embauche, mesures gouvernementales

modifié : 03/04/2017
Publié : 29/03/2016

Articles liés

Thématiques blog


 

Accès Direct

Expertise comptable

Logo de l'Ordre des Experts-Comptables

Le CGO est inscrit à l'ordre des experts-comptables de Poitou-Charentes-Vendée / Bretagne.

Contactez-nous

  • FONTCOUVERTE

    70 route de St Jean d'Angély

    17100

    FONTCOUVERTE

    05.46.93.86.00
  • SAINT-YRIEIX

    287 Route de St Jean d'Angély

    Le poteau

    16710

    ST YRIEIX

    05.45.90.15.00
  • MARENNES

    18 rue des Droits de l'Homme

    17320

    MARENNES

    05.46.85.80.00
  • SURGERES

    ZA de la Métairie

    Rue des Babigeots
     

    17700

    SURGERES

    05.46.07.18.00



  • JONZAC

    8 avenue Monseigneur Chauvin

    17500

    JONZAC

    05.46.48.58.00
  • SAINT JEAN D'ANGELY

    3 Avenue Gustave Eiffel

    Lieu dit parc d'activités ARCADYS

    17400

    SAINT JEAN D'ANGÉLY

    05.46.32.72.00
  • VANNES

    14 Avenue Louis de Cadoudal

    56880

    PLOEREN

    02.97.01.58.00
  • ROCHEFORT / MER

    2 rue du Petit Port Marchand

    17300

    ROCHEFORT / MER

    05.46.88.41.20.

Situez-nous

Carte de localisation des agences du CGO Agence CGO de Vannes 56880 Agence CGO de Saint Yrieix 16710 Agence CGO de Jonzac 17500 Siège Social CGO de Fontcouverte 17100 Agence CGO de saint Jean d'Angély 17400 Agence CGO de Marennes 17320 Agence CGO de Surgères 17700