Anticiper la transmission de son entreprise



Un jour viendra,

Il n’y a pas d’âge pour transmette son entreprise, mais le plus souvent elle s’opère au moment de la prise de retraite du cédant. La transmission a souvent cette connotation déprimante associée à la fin de vie professionnelle. Effectivement la transmission a pour premier objectif de passer la main, mais aussi de passer à autre chose et d’y passer de façon la plus sereine qui soit.

Quand l’idée de transmettre son entreprise apparaît ?

Le début de la réflexion commence en connaissant la date butoir, celle de la cessation d’activité, celle de la retraite

Depuis quelques années, vous recevez un relevé de situation tous les 5 ans. Sur ce document on vous dit que vous ne pouvez liquider vos droits qu’à 62, 63 ou 64 ans.

Les informations sont récupérées par l’organisme de collecte GIP info dans chacune des caisses où vous avez cotisé. A vous de vérifier si toutes les années sont inscrites depuis votre entrée dans la vie professionnelle. Souvent les premières années sont absentes telles que les années d’apprentissage, les années d’aide familial. Pour les mamans, les trimestres pour enfants ne sont pas encore inscrits.

Mais quand bien même vous retrouvez toutes vos années, le relevé de situation ne traite pas la situation particulière du départ anticipé pour carrière longue ou pour handicap… « le départ avant l’âge légal ».

Quels seront mes besoins financiers

Une fois cette date déterminée, vous devrez vous poser la question de vos besoins financiers à la retraite. Les retraites des indépendants en général, qu’ils soient artisans, commerçants ou exploitants agricoles sont faibles.

Vous avez le projet d’au moins maintenir votre niveau de vie actuel, alors :

  • comment tirer le maximum d’argent de la cession de votre entreprise, de votre propriété ?
  • et puis qui est intéressé par votre affaire, un repreneur familial, un repreneur extérieur ?
  • et si un de vos enfants est intéressé, aurez-vous les moyens de lui donner ?

Quelle que soit la situation que vous aurez retenue, elle s’accompagnera de fiscalité.

Gérer la fiscalité de la cession de l’entreprise

Cette fiscalité viendra diminuer le pactole que vous espériez.

C’est en définissant un plan d’action de la cession votre entreprise à titre onéreux ou à titre gratuit, que vous pourrez réduire cette fiscalité et dans certains cas l’anéantir.

Alors le jour viendra où vous serez prêts à prendre rendez-vous avec nos spécialistes, d’abord pour récolter les premières informations, puis pour mettre en place une stratégie propre à votre situation afin d’anticiper au mieux la transmission de votre patrimoine professionnel.

Nos prochains rendez-vous

En septembre nous vous proposerons des points d’informations sur les bureaux de Jonzac et de Fontcouverte. Dans l’hiver, des journées seront également offertes sur les bureaux de Surgères et de St Yrieix.


Tags : transmission entreprise, vente entreprise, succession


A lire aussi