Aléas climatiques, les mesures sociales d’accompagnement


Chômage Partiel :

Accès à l’activité partielle facilité :

Principe de l’activité partielle :

Le système d’indemnisation de l’activité partielle permet de compenser partiellement la perte de salaire résultant de la fermeture temporaire de l’entreprise ou de la réduction de l’horaire habituel de travail en deçà de 35 heures.

Durant la période d’activité partielle, le salarié perçoit de l’employeur une indemnité horaire dont le montant est égal à 70 % de sa rémunération brute.

En contrepartie des indemnités d’activité partielle qu’il verse au salarié, l’entreprise a droit, pour chaque heure indemnisée, à une allocation d’activité partielle cofinancée par l’état et l’Unédic, dont le taux horaire est de 7,74 €.

L’allocation est versée dans la limite de 1000 heures par année civile et par salarié.

Pour obtenir l’allocation d’activité partielle, l’entreprise doit adresser une demande d’indemnisation, via le site internet précité, à la fin de chaque mois. Après vérification de la demande, l’allocation est versée mensuellement auprès de l’entreprise par l’ASP (Agence de Services et de Paiement).

Les salariés, titulaires d’un contrat de travail à temps plein, touchés par une réduction d’horaire ont droit à la garantie d’une rémunération mensuelle minimale. Lorsque cette dernière n’est pas atteinte, le salarié bénéficie d’une allocation complémentaire à la charge de l’employeur, aussi longtemps que dure la réduction d’activité.

Les heures supplémentaires n’entrent pas dans le dispositif de l’activité partielle.

Échéanciers de paiements et prises en charges de cotisations :

La MSA, sous certaines conditions, peut accorder un échéancier de paiement ou accorder une prise en charge partielle des cotisations.

La prise en charge des cotisations peut s’appliquer uniquement sur la part patronale des cotisations d’assurances sociales, d’allocations familiales et d’accident du travail.

L’entreprise doit s’acquitter de l’ensemble de la part salariale des cotisations sociales.

La demande de prise en charge partielle des cotisations doit être effectuée auprès de la MSA.

Les dispositifs existants pour l’aide au paiement des cotisations sociales tout en protégeant sa trésorerie

La demande de modulation des acomptes provisionnels

En mars et en juin, sont demandées des avances de trésorerie sur le montant définitif des cotisations sociales de la même année. Ces avances se calculent selon l’émission annuelle de cotisations sociales de l’année précédente.

Demander la modulation, consiste à communiquer le dernier revenu plus rapidement pour qu’il en soit tenu compte au plus vite dans l’estimation des cotisations sociales de l’année et permet donc de moduler les acomptes provisionnels.

La mensualisation des cotisations dès le 1e janvier 2018

La modulation peut s’accompagner d’une demande de mensualisation. Le montant des avances mensuelles représente 1/11ème des cotisations sociales de l’année précédente ou des cotisations estimées pour l’année en cours.

Au rythme des acomptes de mars et juin, l’avance représente au 30 juin, 70 % du montant des cotisations sociales. Avec la mensualisation, elle ne représente que 50% au 30 juin.

Échéancier de paiement

Possibilité de proposer un échéancier de paiement sur les cotisations déjà appelées en cas de grosse difficulté financière

La demande de prise en charge partielle des cotisations sociales

Ne concerne que les chefs d’exploitations ou d’entreprises agricoles à titre principal. Elle ne concerne que les cotisations sociales de l’année de la demande.

Peuvent être prise en charge les cotisations patronales pour les employeurs.

Sont exclues de la prise en charge : la csg et la crds, la cotisation pour la formation et la part ouvrière des cotisations sur salaire.

La demande est examinée en commission. Le montant accordé dépend du budget attribué à la caisse de MSA concernée, de la situation économique, du taux d’endettement de l’entreprise et de la situation familiale du chef d’entreprise.

  • Auteur(s)


  • Marinette Bouchaud
    Conseillère social chef d'entreprise
  • Sophie Lafon
    Responsable du pôle Social


Pour tout contact ...


Le service social chef d'entreprise
Marinette Bouchaud
Tel : 05.46.32.72.00
Fax : 05.46.32.72.01
mbouchaud@cgocean.com
Interventions Service Social chef d'entreprise
socialex@cgocean.com
Service Social Salariés
Sophie Lafon
Interventions Service Social Salariés
social@cgocean.com

Aléas climatiques, les mesures sociales d’accompagnement


Auteur
  • Marinette Bouchaud
    Conseillère social chef d'entreprise
  • Sophie Lafon
    Responsable du pôle Social

Infos techniques

Tags : aléas climatique, grèle, vent, inondation, gel

modifié : 09/11/2017
Publié : 09/11/2017

Articles liés

Thématiques blog


 

Accès Direct

Expertise comptable

Logo de l'Ordre des Experts-Comptables

Le CGO est inscrit à l'ordre des experts-comptables de Poitou-Charentes-Vendée / Bretagne.

Contactez-nous

  • FONTCOUVERTE

    70 route de St Jean d'Angély

    17100

    FONTCOUVERTE

    05.46.93.86.00
  • SAINT-YRIEIX

    287 Route de St Jean d'Angély

    Le poteau

    16710

    ST YRIEIX

    05.45.90.15.00
  • MARENNES

    18 rue des Droits de l'Homme

    17320

    MARENNES

    05.46.85.80.00
  • SURGERES

    ZA de la Métairie

    Rue des Babigeots
     

    17700

    SURGERES

    05.46.07.18.00



  • JONZAC

    8 avenue Monseigneur Chauvin

    17500

    JONZAC

    05.46.48.58.00
  • SAINT JEAN D'ANGELY

    3 Avenue Gustave Eiffel

    Lieu dit parc d'activités ARCADYS

    17400

    SAINT JEAN D'ANGÉLY

    05.46.32.72.00
  • VANNES

    14 Avenue Louis de Cadoudal

    56880

    PLOEREN

    02.97.01.58.00
  • ROCHEFORT / MER

    2 rue du Petit Port Marchand

    17300

    ROCHEFORT / MER

    05.46.88.41.20.

Situez-nous

Carte de localisation des agences du CGO Agence CGO de Vannes 56880 Agence CGO de Saint Yrieix 16710 Agence CGO de Jonzac 17500 Siège Social CGO de Fontcouverte 17100 Agence CGO de saint Jean d'Angély 17400 Agence CGO de Marennes 17320 Agence CGO de Surgères 17700