La Bio en Nouvelle-Aquitaine



La Nouvelle-Aquitaine, fusion des régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes, comprend environ 85 000 exploitations agricoles ce qui la place au premier rang national en terme de surface et de nombre d'exploitations. Suivant ces mêmes critères, elle arrive au troisième rang des producteurs bio, derrière les régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes et accuse une progression de + 19 % de surfaces certifiées et en conversion depuis 2014. Quels seront les acteurs bio de la nouvelle région ?

Le rôle des régions

Depuis la mise en place de la nouvelle version de la PAC (2015 – 2020), chaque Région, en tant qu'autorité de gestion du FEADER, élabore un programme de développement rural. A ce titre, la région Nouvelle-Aquitaine est responsable des aides à la conversion et au maintien de l'agriculture biologique, financées par le deuxième pilier de la PAC.

C'est également la Région qui, en concertation avec l’État, pilote le PCAE qui a pour objectif d'accompagner les exploitants dans les investissements nécessaires à l'évolution de leur système de production. La conversion d'un système conventionnel en biologique peut faire partie de ces évolutions. Les candidatures au PCAE sont examinées par un comité régional de sélection, et les subventions sont accordées dans la limite des crédits alloués par un ensemble de financeurs, dont fait partie la Région.

Ce que la fusion va changer pour vous

Les demandes pour les aides bio sont à effectuer lors de votre déclaration PAC, et instruites par la DDT(M) de votre département. Les dossiers PCAE sont également à déposer à la DDT(M). La fusion des régions ne devrait donc pas modifier les démarches administratives de dépôt. Les financements, en revanche, dépendent en grande partie de l'enveloppe allouée aux régions. Toute baisse des dotations accordées à la région Nouvelle-Aquitaine pourrait entraîner un ajustement des plafonds des aides, comme c'est déjà le cas dans certaines régions.

Les acteurs en région

Interprofession

Avant la fusion, Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes étaient chacune dotées de leur association interprofessionnelle. Suivant l'exemple de leur nouvelle région, ARBIO Aquitaine, INTERBIO Limousin et Croissance bio Poitou-Charentes ont désormais fusionné pour former une structure unique : INTERBIO Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ALPC).

Siège INTERBIO ALPC (33)

Cité Mondiale, 6 Parvis des Chartrons
33075 BORDEAUX Cedex
05 56 79 28 52
contact@interbio-alpc.com

Antenne Saint Jean d’Angély (17)

Hôtel d'Entreprises Arcadys
1 Avenue Gustave Eiffel
17400 Saint Jean d'Angély
05 32 09 03 91
m.cavaille@interbio-alpc.com

AGROBIO

AGROBIO Poitou-Charentes a fusionné avec BIO d'Aquitaine, portant à une cinquantaine le nombre de salariés. L'ancrage local reste important, et l'antenne du Pôle Conversion se trouve toujours à Melle.

Claire TESSIER – Coordinatrice régionale

05.49.29.17.17 – 06.23.38.59.38

poleconversionbio@orange.fr

Les conseillers d'entreprise du CGO à votre service

Pour déposer votre déclaration PAC ou répondre à un appel à projet PCAE, n'hésitez pas à contacter un conseiller d'entreprise du CGO.


Tags : Conversion bio, biologique, Nouvelle-Aquitaine, chiffres-clés, AB, conversion, conseiller CGO, agriculture biologique, CGO


Artisans, Commerçants, Services ACS
Le plan de revitalisation d...