Intempéries hivernales : Attention à la diversité des assolements

Les précipitations continues de ces trois derniers mois ont perturbé les emblavements. De nombreux semis d’hiver ont été retardés, et des assolements remaniés. A ces contraintes agronomiques s’ajoutent les contraintes administratives de la PAC. Voici un petit rappel :

En plus de l’obligation de conserver vos prairies permanentes sensibles et de déclarer 5 % de surfaces d’intérêt écologique sur votre exploitation, vous devez vous assurer de respecter la diversité des assolements :

  • Pour les exploitations dont la surface arable est comprise entre 10 et 30 hectares : au moins 2 cultures différentes, la culture majoritaire représentant moins de 75 % de la sole
  • Pour les exploitations dont la surface arable est supérieure à 30 hectares : au moins 3 cultures différentes, la culture majoritaire représentant moins de 75 % de la sole, la minoritaire plus de 5 %.

Pour rappel, les prairies permanentes et les vignes n’entrent pas dans la surface de terres arables, ni, de ce fait, dans la diversité des assolements.

Ces obligations font partie de la mouture 2015 – 2020 de la PAC. Que nous réserve la prochaine réforme ?


Tags : assolements, intempéries, verdissement