Validité du certiphyto


Partager cet article avec vos amis


Le Certiphyto n'est désormais valable que 5 ans.

  • Un décret porte à cinq ans la durée de validité des certificats individuels pour l’application de produits phytopharmaceutiques (Certiphyto).
  • Il instaure aussi la vérification des connaissances comme préalable à la délivrance du premier certificat.
  • Ce texte est entré en vigueur le 1eroctobre 2016.

Qu’est-ce que le Certiphyto ?

Le Certiphyto est le nom d’usage du certificat individuel produits phyto pharmaceutiques qui atteste de connaissances suffisantes pour sécuriser l’utilisation des pesticides et en réduire l’usage.

L’objectif attaché à ce certificat individuel est de vérifier que les utilisateurs professionnels de produits phytosanitaires disposent tous d’une information complète sur les règles applicables en matière de protection de l’environnement ou de sécurité quant à leur utilisation.

Il garantit que les utilisateurs ont été sensibilisés à des bonnes pratiques permettant notamment de réduire le recours aux produits phytosanitaires.

Vérification des connaissances

Comme annoncé en novembre 2015, ce texte officialise une durée de validité des certificats à cinq ans, renouvelables pour toutes les spécialités professionnelles. Ainsi, la durée de validité des certificats individuels pour les agriculteurs ne sera plus de dix ans comme c’était le cas auparavant.

Pour les autres catégories cette durée était déjà de cinq ans.

Les titulaires de certificats délivrés conservent toutefois le bénéfice pour la durée de validité de ces certificats restant à courir comme le précise le décret.

Si un agriculteur a passé son Certiphyto en mars 2012, celui ci sera valide jusqu’en mars 2022.

Autre ajout : l’instauration de la vérification des connaissances préalables à la délivrance du premier certificat.

Le texte prévoit aussi que les organismes de formation soient désormais exclusivement habilités par les services déconcentrés.

Renouveler son Certiphyto à temps !

Se retrouvent aussi sous ce statut de primo-demandeur, les personnes qui n’auraient pas réalisé de formation et de test avant la date d’échéance de validité du certificat.

Selon la FNEDT (Fédération nationale des entrepreneurs des territoires), celles-ci doivent être réalisées « entre les 6 et 3 mois qui précèdent la date d’échéance de validité » du certificat en cours. Il implique un travail de « gestion des dates » car celle-ci n’est pas assurée par le site Monservicepublic.fr, celui-ci s’arrêtant à la délivrance du certificat.

Cet article, La réglementation du local phytosanitaire est aussi d'une grande importance et va dans le sens du certiphyto. Il fait le point sur la réglementation en matière de local phytosanitaire.


Tags : produits phytosanitaires, formation, certificat individuel, agriculteurs, traitements, certiphyto

  • Auteur(s)


  • Quentin Mallet
    Conseiller d'entreprise - référent AGREO