COVID-19, Des outils pour améliorer sa trésorerie

Confrontés à la crise du coronavirus qui touche toutes les entreprises, l’urgence est de renforcer sa trésorerie pour faire face à cette période difficile.

Au-delà des dispositifs de soutien aux entreprises qui ont pu être mis en place par le gouvernement, d’autres outils , classiques ou plus innovants , peuvent aussi être mobilisés

Les outils bancaires classiques auxquels vous n’avez peut-être pas pensé.

L’affacturage

L'affacturage ou " factoring " permet de disposer rapidement du règlement de ses factures ou créances clients, sans attendre leur échéance. Cet outil permet à n'importe quelle entreprise de céder ses créances à un établissement financier spécialisé, le factor. En contrepartie, l'entreprise perçoit immédiatement le montant des créances cédées. Le factor touche une commission sur l’opération.

L’escompte bancaire

L'escompte bancaire est une opération de crédit à court terme, par laquelle des effets de commerce (lettre de change et billet à ordre) sont transférés au banquier qui procède en contrepartie à leur paiement immédiat, déduction faite des intérêts et des commissions.

Le découvert autorisé

Le découvert autorisé est un moyen de financement de trésorerie courant. La banque accorde à l'entreprise la possibilité de continuer à fonctionner et à décaisser de l'argent même si le solde de son compte bancaire est négatif. Il faut être vigilant car le découvert n'est pas illimité et il doit être remboursé. Le montant autorisé et les conditions sont à négocier avec votre conseiller bancaire.

La cession Dailly 

Il s’agit d’une cession par l’entreprise des factures de son (ou ses) client(s) à une banque.

Le ou les clients dont les factures sont cédées sont informés de l’opération.

L’entreprise garde toutefois à sa charge la gestion du poste client, ce qui ne protège pas du risque d’impayé. En effet, si la société ne parvient pas à se faire régler par son débiteur, la banque reprend l’argent avancé et l’entreprise doit prendre en charge la récupération des sommes auprès du client.

Ce type d’opération bancaire a également un coût.

Les nouvelles plateformes de financement en ligne.

Les demandes de prêts en ligne sont de plus en plus fréquentes. Une multitude de plateformes existent telles que les plateformes de crowdlendind , spécialisées dans les financements participatifs. Le principe est qu’une entreprise soumet sa demande de financement à un large public de financeurs potentiels, souvent des particuliers, via la plateforme. Cela reste un prêt rémunéré. Chaque contributeur sera donc remboursé de la somme prêtée majorée des intérêts.

Ces solutions de financement sont de plus en plus utilisées par les entreprises de tous secteurs car la demande est très simple et les fonds sont versés en quelques jours.

Voici une liste non exhaustive de ce type de plateformes :

www.credit.fr : Prêts à partir de 20 000 € pour les entreprises de plus de 3 ans, réalisant un CA supérieur à 150 k€ de et avec des fonds propres positifs, sans caution personnelle.

http://fr.october.eu: Prêt à partir de 30 000 €, sans caution personnelle.

www.pretup.fr : Prêt à partir de 10 000 € pour des entreprises réalisant une CA supérieur à 100 k€, sans garantie ni caution personnelle.

www.unilend.fr : Prêt à partir de 10 000 € pour des entreprises réalisant une CA supérieur à 100 k€, sans garantie ni caution personnelle.

Ces prêts sont généralement proposés sans assurances. Nous vous conseillons d’en souscrire une comme pour un prêt « classique ».

Les plateformes pour la livraison des produits locaux.

Des plateformes de mise en relation entre producteurs, commerçants et consommateurs permettent de se faire livrer des produits à domicile.

Ces initiatives sont mises en place un peu partout (restaurants, épiceries…) afin de conserver une activité et générer de la trésorerie.

 Cela peut aussi être un moyen de se faire connaître auprès de nouveaux clients.

Quelques exemples de plateformes :

Plateforme régionale

La Région et l’Agence de l’Alimentation Nouvelle-Aquitaine (AANA), avec leurs partenaires régionaux lancent une plateforme solidaire de produits locaux.

Cette plateforme de mise en relation entre producteurs et consommateurs permet aux néo-aquitains de se faire livrer des produits locaux et de saisons à leur domicile

Un appel a été lancé aux producteurs (inscriptions ouvertes depuis le 27 mars) et la plateforme est ouverte aux consommateurs depuis le 31 mars.

L’adresse est la suivante : https://plateforme.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr/

Plateforme lancée par le groupe Sud-Ouest

Le groupe média a lancé le 30 mars une place de marché en ligne qui permet aux artisans, commerces de bouche et producteurs du territoire de mettre en vente leurs produits.

Pour les commerces qui ont dû fermer, elle propose des bons d’achat qui pourront être utilisés une fois la période de confinement terminée.

Pour les commerces qui en ont la possibilité, de relancer leur activité en proposant des produits à la livraison ou à emporter.

Renseignements et inscriptions sur https://coursescontrelamontre.fr/


Tags : outils, coronavirus, covid-19, trésorerie


A lire aussi



COVID-19, Des outils pour améliorer sa trésorerie


Tags : outils, coronavirus, covid-19, trésorerie

modifié : 30/04/2020
Publié : 22/04/2020


A lire aussi



  • Rechercher dans les blogs

Thématiques blog